15/06/2018

Visite à la ferme

Villeneuve la Rivière,

DSC04201.JPGCe mercredi matin, en compagnie de Valérie Baude directrice des écoles, de leurs enseignantes et des parents, les élèves de maternelle et cours préparatoire ont fait une visite dans les serres photovoltaïques de Marie-Françoise Pelras, situées en bordure de notre village.

François Pelras, et son épouse Marie-Hélène, en présence de Patrick Pascal Maire, ont accueilli les enfants pour leur faire visiter les nouvelles installations et nouvelles formes de culture. François a expliqué aux enfants que les panneaux situés au-dessus de leurs têtes pourraient bientôt produire de l'électricité pouvant alimenter l'ensemble du village. Les élèves ont découvert les premières serres remplies de plants de fraises dont on aperçoit les fruits rouges presque mûrs et ceux encore verts, en pleine croissance, l'arrosage au goutte-à-goutte qui permet aux plants de "boire" et grandir.

Mais le plus grand intérêt qu'ils ont porté à cette visite, a été l'approche des animaux domestiques qui y sont élevés, au bord d'une grande retenue d'eau. Muni de gobelets remplis de maïs, chaque enfant a pu distribuer à manger aux poules, canards, pintades. Les chèvres aux longs poils sont venues à la rencontre de leur jeune public admiratif. François leur a raconté l'histoire de "Josiane" femelle cochon tachetée de noir et de gris, retrouvée à la fin de l'hiver, errante sur les berges de la Têt, ensanglantée, qui a été soignée, requinquée et qui maintenant coule des jours heureux avec ses amis de la basse-cour. Une adoption sans problème. Les animaux de la ferme savent vivre en collectivité.

Jeudi et vendredi, les classes élémentaires et cours moyens viendront à leur tour à la rencontre de l'agriculture et de l'élevage modernes. François, leur réserve quelques plants de rhubarbe à planter dans une des serres, un besoin ramené de ses vacances en Lozère lorsqu'il était enfant et qu'il rêve aujourd'hui de concrétiser.

La visite s'est terminée par une dégustation d'abricots bien juteux, bien dorés.

Hélène BELBEZE

 

 

Les commentaires sont fermés.