06/07/2017

Thérèse BERTHET : une vie de bénévolat

DSCN5083.JPG

Villeneuve la Rivière,

A l'heure de la retraite, après avoir dirigé pendant quelques années, l'entreprise de dératisation de son père, Thérèse BERTHET a choisi de s'installer à Villeneuve dans une maison au coeur du village, à la montée du CASTELL. Toute proche de l'église où elle peut aller se recueillir souvent.

Quelques années dans notre commune ont suffi à Thérèse pour acquérir l'estime de ses concitoyens. Naturellement, elle va au contact des autres, auprès des autres, c'est ce qu'elle a fait toute sa vie.

Les Villeneuvois découvrent, une femme simple, honnête, dévouée. Après avoir été institutrice en Algérie, elle a été mère SOS Village d'enfants. Elle a élevé seule cinq enfants dont Myriam, la petite dernière qu'elle a conduite jusqu'à sa majorité.

Grâce à Thérèse, l'église toute proche est ouverte tous les jours. Elle participe aux offices et s'implique dans la vie paroissiale, elle a la confiance absolue de l'Abbé DERRIEN curé de la paroisse et celle de François FOXONET son proche voisin, avec lequel elle partage l'amour de leurs prochains et ce besoin de se soucier de leur bien-être. Elle est là lorsque François organise le premier APLEC à Sainte-Catherine qui réunit les paroissiens du village à l'ermitage de BAIXAS pour un office religieux, un repas partagé, des sardanes sous les ombrages.

Avec patience et conviction, elle donne des cours de catéchisme aux enfants se partageant la tâche avec Annie NOE et Reine MARRASSE.

Le bénévolat et ses actions auprès du Secours Catholique remplissent son agenda. Elle récupère les vêtements, le linge qui pourront servir à ceux qui sont dans le besoin. Ses amies isolées ou malades reçoivent ses visites assidues.

Durant quatre années elle seconde Evelyne PAYEUR pour la bibliothèque scolaire, puis pendant quinze ans, à la bibliothèque municipale installée à la maison Gadave puis à l'espace NOE. Elle lit beaucoup, elle aime ce loisir tranquille qui lui permet de s'évader et se documenter. Les lecteurs l'écoutent lorsqu'elle conseille un ouvrage.

Aujourd'hui Thérèse a 83 ans et avec l'âge des soucis de santé. Elle ne peut plus vivre seule et a décidé de rejoindre la communauté des Petites Soeurs des Pauvres où sans nul doute, elle va aisément trouver sa place. Nous n'allons plus sentir sa présence discrète, presque effacée, dans l'ombre, en bout de table chez les aînés ou au fond de la sacristie. Elle fait son devoir sans apparences, sans les honneurs. Thérèse BERTHET fait partie de cette foule anonyme de gens humbles qui méritent la plus haute marche des podiums mais qui n'y montent jamais.

Nous lui souhaitons de bien continuer sa route et du fond du coeur, nous la remercions pour toutes ces années données sans compter auprès des Villeneuvois.

Hélène BELBEZE.

Les commentaires sont fermés.