27/05/2017

A Villeneuve, c'était PIERROT, dans le Maquis il s'appelait PEDRO

DSC02291.JPGVilleneuve la Rivière,

Pierrot, il était l'épicier du village, secondé par son épouse Mimi, leur magasin se situait dans la rue Pasteur. Une épicerie de village toujours bien achalandée, rendant de nombreux services aux Villeneuvois.

DSC02292.JPG

Pierrot et Mimi souriants et aimables, étaient attentifs aux besoins de leur clientèle. Impliqués dans la vie de notre commune, ils participaient aux fêtes organisées par cette bande de copains, qui à l'époque, présidaient aux destinées du Comité des Fêtes local, aujourd'hui devenus nos "sénateurs".

Mais avant de démarrer leur vie à Villeneuve, Pierrot et Mimi vivaient à PRADES, habitaient le même quartier, partageaient la même école, les mêmes copains.

Lorsqu'on demande à Mimi : "depuis quand vous vous connaissiez ? " elle répond "depuis toujours",

Les heures douloureuses de la seconde guerre mondiale sont venues jeter l'ombre sur leur jeunesse. Pierrot a 19 ans lorsqu'il s'engage aux côtés des des Francs Tireurs Partisans Français, dans la résistance sous le nom de "PEDRO".

DSC02287.JPGBarthélémy PANCHOT dit Barthès, chef du camp "Henri BARBUSSE" de la région de PRADES, atteste dans les états de service de Pierre IGLESIAS, que celui-ci "était sous ses ordres depuis le 22 juin 1944, pour participer aux combats de Fillols le 28 juin, ensuite au chalet du Canigou où le camp s'est replié du 30 juin au 12 juillet 1944, puis au lieu dit "La Pinosa" sur le territoire de Velmanya, membre de l'équipe spéciale "combat de Marquixanes" puis à la libération de Perpignan le 19 août 1944".

Le 27 août 1944, Pierre IGLESIAS avec les maquisards de Velmanya et les FFI défilent dans les rues de Perpignan, acclamés par leurs compatriotes reconnaissants envers les défenseurs de la Liberté.

Pierrot et Mimi ensemble lors de cette grande fête de la Libération avec dans le coeur l'espoir d'une vie meilleure. Ils se sont mariés à la fin de la guerre, de leur union sont nés Zélia, Evelyne et Jean-Michel. Aujourd'hui Pierrot est parti dans un autre monde, Mimi entourée de ses enfants, se souvient....

DSC03295.JPGPour le 70ème anniversaire de la libération, Fanny IGLESIAS leur petite-fille, a déposé la flamme de la liberté au pied de notre Monument aux Morts en présence d'Odile Salvat.

 

 

 

 

En ce 27 mai, journée nationale de la Résistance, Villeneuve doit se souvenir de ceux de notre commune qui ont combattu l'oppression allemande : Clément BORIES, Joseph BALOUET, René SOUBIELLE, Odile et Guy SALVAT, Pierre IGLESIAS et tous ces hommes et femmes de l'armée secrète.

Hélène BELBEZE, le 23 mai 2017

Remerciements à Mimi, Zélia et Jean-Michel pour leur aide.

Les commentaires sont fermés.