17/08/2016

Repas du 23 AOUT

Villeneuve la Rivière,

l'ASSOCIATION VILLENEUVE D ICI ET D AILLEURS rappelle aux personnes intéressées par le repas "FIDEUA" proposé pour la fête locale du mardi 23 août à 19 heures 30 que les inscriptions seront closes impérativement le 19 août 2016.

Merci de votre compréhension.

La BOULE VILLENEUVOISE informe

DSC01090.JPGVilleneuve-de-la-Rivière

La BOULE VILLENEUVOISE informe

A l'occasion de la fête du mardi 23 août, l'association la BOULE VILLENEUVOISE proposera, au Boulodrome chemin des Allous, un concours de pétanque qui débutera à 15 heures.
Pour cette raison, le concours prévu le samedi 27 août est annulé.
Le club de pétanque villeneuvois informe ses adhérents que les concours hebdomadaires sont prolongés jusqu'à la fin du mois de septembre.

16/08/2016

Décès de René NIERGA

IMG_7521.JPGVilleneuve-de-la-Rivière

René NIERGA nous a quittés

En ce début du mois d'août, un soir d'été, René NIERGA s'est endormi pour toujours, paisiblement, dans son sommeil.
Un départ serein, comme apaisé après une vie bien remplie, tant sur le plan professionnel, sportif, social, culturel et solidaire.


Avec Jeannine, son épouse, ils ont fait un long chemin ensemble, plus de soixante années, côte à côte. Maintenant que la maladie s'était invitée chez eux, ils continuaient à s'épauler tendrement, à deux pour aller chercher leur pain, faire les courses, prendre l'air jusqu'aux abords du ruisseau qui traverse les écuries de leur fils Guy et Maryvonne, près du pont de »fouste«, à deux, pour aller voir l'avancement du chantier du parc éolien où Jean Christophe, leur petit-fils et ses ouvriers, ont travaillé durant tout un hiver. A deux, pour égrener leurs souvenirs, les gens, les faits, les « choses d'avant ».


Pour aider leur mémoire, parce que, parfois, elle s'embrouille, ils tournaient les pages des nombreux albums photos témoins de leur existence, ou bien ils ouvraient cette pochette plastifiée que René conservait précieusement, dans laquelle sont rangées les lettres de reconnaissance écrites par ses nombreux patients, venus de tout le département afin qu'il exerce sur eux ses talents de magnétiseur et les soulage de leurs maux. Il était connu et reconnu puisqu'il était cité dans la revue des cent meilleurs magnétiseurs de France.


A l'heure de la mécanisation agricole, il travaillait aux Etablissements FERRAT et avait équipé en tracteurs et autres engins agricoles, les viticulteurs et agriculteurs de la région qui lui faisaient une absolue confiance.
Mais avant d'entamer sa vie professionnelle, il jouait au rugby avec ses camarades villeneuvois, une équipe qui restera soudée et fidèle pour toujours. Au retour de l'armée, il avait pris les guides du comité des Fêtes villeneuvois et en a assuré la présidence pendant plus de quinze ans. La préparation des chars occupaient leurs soirées hivernales et la cavalcade du dimanche était un moment inoubliable. Le Mardi Gras, la sentence était prononcée par René qui, après une tirade satirique, condamnait sa Majesté au brasier.


Depuis quelques années, il se mettait à la disposition de la Municipalité et des collectivités qui sollicitent régulièrement nos »sénateurs« et leurs mémoires pour que les événements antérieurs permettent de prévenir les risques du futur.
Au mois de février dernier, René a livré son témoignage sur l'Aiguat de 1940, les faits qu'il a relatés, ont été consignés dans les archives du Syndicat Versant du Bassin de la Têt, une plaque, hélas volée depuis, a été apposée sur le mur de pierre, dans le quartier du moulin.


René était un amoureux de la vie au service des humains. Une nombreuse assistance est venue lui rendre un dernier hommage et assurer à Jeannine, Guy, Maryvonne et Jean-Christophe que René restera dans notre mémoire et dans nos cœurs. Sincères condoléances.

 

Avec mes plus sincères remerciements à René et Jeannine qui m'ont ouvert les portes de leur maison en décembre dernier pour que nous puissions évoquer le passé et la vie bien occupée de René dans les colonnes de notre Journal, malgré sa retenue, il avait finalement accepté de participer à cette reconnaissance. Nous en avons reparlé quelques jours avant ses 89 ans, le 1er avril dernier ! Les carnavals de mon enfance resteront pour moi les plus beaux et associés à la mémoire de René et de ce Comité des fêtes inégalable qui le secondait.

Ab Deu siau...

Hélène BELBEZE le 15 août 2016